Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

L'ingénieur 312 : Le développement d’infrastructures spatiales en mode collaboratif. L'initiative Fédération.

Article de "L'ingénieur"

-

19/06/2020

cet article est le cinquième article du dossier "L'espace en 2020 : Enjeux et perspectives" paru dans L'ingénieur n°312

L’INITIATIVE FÉDÉRATION
Le développement d’infrastructures spatiales en mode collaboratif.

Damien Hartmann, passionné d’exploration spatiale, a rejoint le hackerspace Electrolab de Nanterre en 2013 avec l’idée de concevoir et fabriquer un moteur de fusée hybride. Quatre ans plus tard, après une micro-fusée expérimentale lancée avec succès, il est devenu le premier président de l’association de loi 1901 Open Space Makers. Habitant en Alsace et membre du FabLab Technistub de Mulhouse, il travaille également comme commercial dans l’informatique.  


EN JUILLET 2017, le CNES lançait l’initiative Fédération, visant à mettre en place et animer un écosystème spatial de rupture en fédérant différentes composantes de la société civile.

Aboutissement d’une réflexion sur l’ouverture du secteur spatial au plus grand nombre et s’inspirant des mouvements maker et de l’économie collaborative, Fédération s’adresse aux fablabs, makerspaces et autres lieux de mise à disposition d’outils de fabrication collaborative, ainsi qu’au grand public qui souhaite contribuer à développer des infrastructures spatiales, de manière collaborative, ouverte et responsable.

Ce mouvement permet le développement d'open hardware (matériel libre, sous licence libre par exemple) au niveau national et l'émergence de nouveaux concepts spatiaux susceptibles d'être développés de façon collaborative. Une dynamique positive autour de Fédération a rapidement émergée dans la société civile et a conduit à la constitution en octobre 2017, de l'association à but non lucratif Open Space Makers.

Aujourd’hui, forte d’environ deux cents membres, Open Space Makers met en oeuvre Fédération avec : 

– un réseau basé sur des tiers-lieux existants (fablabs, hackerspaces, makerspaces, etc.) et ayant les capacités de produire de manière distribuée ;
– une plate-forme web permettant l’incubation des idées, la gestion de projets, la conception et l’apprentissage collaboratif et ouvert ;
– un cadre de contribution (Charte Fédération) basé sur les principes de l’Open Source, donnant des bases juridiques au développement du matériel spatial ;
– le soutien et l’accompagnement dans la réalisation des projets.

Parmi les projets développés sur la plate-forme, on peut citer :

Ad-Astra : un microlanceur réutilisable Open-source pour le lancement de nano-satellites ;
MarsProof : un démonstrateur de machines de production de ressources locales martiennes (oxygène, acier, polyéthylène, méthane, verre...) à partir de matériaux à bas coût ;
– un système de séparation électrique d’étage de fusée ;
– un moteur-fusée oxygène-méthane Open Source.

Le Forum Fédération a rassemblé plus de 70 participants (© Federation).

Une convention avec le CNES

En octobre dernier s’est tenu le Forum Fédération, premier grand événement national de l’association. En préambule de ce dernier, Jean-Yves Le Gall, président du CNES et Damien Hartmann, président d’Open Space Makers, ont signé une convention de partenariat dans le cadre de l’initiative Fédération. 

Cette convention fixe un cadre pour une collaboration sur trois axes : 

– soutenir le développement et la réalisation de projets Fédération existants ou nouveaux ;
– créer, partager et diffuser des connaissances et des savoir-faire liés au spatial entre le milieu amateur et le personnel du CNES ;
– mener des actions conjointes permettant de faire émerger de nouveaux concepts spatiaux susceptibles d’être développés de façon collaborative.

Cette convention témoigne de la volonté du CNES et d’Open Space Makers de se projeter dans un avenir de partage et d’ouverture et la capacité de leurs équipes à réinventer leurs modes de travail.

Un partenariat  avec ArianeWorks

Pendant le Forum Fédération, ArianeWorks a aussi annoncé un partenariat avec Open Space Makers, afin de proposer des sujets de sous-systèmes de lanceurs alternatifs, respectant les principes suivants :

– ils doivent être compatibles avec les besoins de Themis, le démonstrateur d’étage réutilisable d’ArianeWorks. Si la faisabilité et la pertinence technico-économique de la solution développée est démontrée, les projets développés dans le cadre Open Space Makers seront potentiellement intégrés dans le programme de démonstration en vol de Themis ;

Signature du partenariat CNES – Open Space Makers, par leurs présidents respectifs (© CNES).


– ils respectent la Charte Fédération ;
– ils seront développés dans un cadre agile et collaboratif : user stories, backlog
– ensemble des besoins recueillis pour créer le produit désiré, évolutif contrairement à un cahier des charges – et principes « fabriquer, tester, apprendre » ;
– l'organisation proposée par les membres motivés par le projet sera libre et doit être inclusive ;
– l'équipe ArianeWorks est disponible pour préciser les besoins de performance, de définition d'interfaces et la programmation (type de résultats attendus, grands jalons). Elle pourra apporter son soutien en expertise, management et être présente aux grands jalons de développement. Elle pourra activer des ressources financières pour l'achat de petits matériels ;
– les projets proposés sont parfois en synergie forte avec un lanceur réutilisable en Open Source. Certains projets seront donc communs avec le projet Ad-Astra.

Ces deux annonces contribuent à concrétiser le cadre fourni par Open Space Makers aux projets spatiaux « amateurs », et vont permettre d’amplifier la portée des projets Fédération.

.Damien Hartmann.

686 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Article de "L'ingénieur"

L'ingénieur n°314 - Dossier Les Hauts-de-France

photo de profil d'un membre

Centrale Lille Alumni

02 novembre

Article de "L'ingénieur"

L'ingénieur 312 - De Lille à l'Agence Spatiale Japonaise, portrait d'une alumni

photo de profil d'un membre

Antoine BOCQUIER

19 juin

Article de "L'ingénieur"

L'ingénieur 312 : Space Generation Advisory Council (SGAC)

photo de profil d'un membre

Antoine BOCQUIER

19 juin